Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

15 juillet 2004

La mort des amants

Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d'étranges fleurs sur des étagères,
Écloses pour nous sous des cieux plus beaux.
   
Usant à l'envi leurs chaleurs dernières,
Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux,
Qui réfléchiront leurs doubles lumières
Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.
   
Un soir fait de rose et de bleu mystique,
Nous échangerons un éclair unique,
Comme un long sanglot, tout chargé d'adieux ;
   
Et plus tard un Ange, entr'ouvrant les portes,
Viendra ranimer, fidèle et joyeux,
Les miroirs ternis et les flammes mortes.

Charles Baudelaire - Les Fleurs du Mal

Conversation douce en echo dans ma tête...
Un ange... mais quel ange ?
L'Ange de la Mort, tout rayonnant qu'il soit pour Baudelaire ?
Ou l'Ange de la Vie est belle de Franck Capra, le facétieux et maladroit Clarence ?
Oneiros Thanatos ou Georges Bailey ?

De quelle peau devrai-je me débarrasser ? Laquelle choisir, si choix il y a ?
Stig Dagerman disait "...et quelle impitoyable consolation pour celui qui s'avise que l'être humain doit mettre des millions d'années à devenir un lézard !".
Il n'a pas dit que la mue pouvait être aussi douloureuse.

Attention ! Les commentaires doivent faire moins de 1000 caractères ! Sauvegardez avant l'envoi..."Ctrl A + Ctrl C" mon sauveur...!"
Posté par Oneiros à 22:58 - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    le mal est éfaimére comparer a la beauté de notre terre l'enfer

    je suis arrivé sur ton par hazar, dans une peroide noir.....
    Posté par fabien, 28 novembre 2004 à 17:46
  • le mal est éfaimére comparer a la beauté de notre terre l'enfer

    je suis arrivé sur ton par hazar, dans une peroide noir.....
    Posté par fabien, 28 novembre 2004 à 17:46
  • le mal est éfaimére comparer a la beauté de notre terre l'enfer

    je suis arrivé sur ton par hazar, dans une peroide noir.....
    Posté par fabien, 28 novembre 2004 à 17:46
  • arf

    J' étais revenu sur Baudelaire aujourd'hui ^^...

    Il y a des passage de son "allégorie" qui m'ont fait penser à toi, du moins à l' image que j' ai de toi...Image faussée ? Je sais pas. En tout cas, ceux ci m'ont marqués :

    "C' est une femme belle et de riche encolure,
    Qui laisse dans son vin traîner sa chevelure.
    Les griffes de l' amour, les poisons du tripot,
    Tout glisse et tout s' émousse au granit de sa peau. (...)"

    et plus loin :

    "Elle ignore l' Enfer comme le purgatoire,
    Et quand l' heure viendra d' entrer dans la Nuit noire,
    Elle regardera la face de la Mort,
    Ainsi qu' un nouveau-né, --sans haine et sans remords."
    Posté par Nouilles, 15 juillet 2004 à 23:48
  • bravo!!

    Oui mais tu sais en fait c'est pas une critique que je te faisais, et même si je comprends pas toujours tout je trouve que ton blog est l'un des plus réussit du site!!
    j'essais d'y passer le plus souvent possible!!
    bravo pour ta jolie façon d'ecrire!
    Posté par petitcon007, 16 juillet 2004 à 09:32
  • ça m'a plu

    En train, en planeur plutôt de lire "Eloge d'une soupçonnée", je tombe sur votre blog qui m'épate le nez et reste ; sauf qu'après 2004 je vois plus rien. 3 ans de retard je vous espère aussi vivante que vos écrits...Où est la suite ???
    Posté par AVH, 05 mars 2007 à 11:49

Poster un commentaire