Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

13 juillet 2004

Interlude

Kotinos, pardonne-moi, mon âme, d'interrompre les Panathénées qui se déroulent en ton honneur mais j'ai une bulle colorée qui menace de me faire exploser de l'intérieur si je ne la libère pas d'une façon ou d'une autre.

Message personnel à qui se reconnaîtra s'il me lit, à qui il est destiné même s'il ne me lit pas :

"Si j'en réchappe, je sais que je devrai rompre avec l'arôme de ces années essentielles, rejeter (non refouler) silencieusement loin de moi mon trésor, me reconduire jusqu'au principe de comportement le plus indigent comme au temps où je me cherchais sans jamais accéder à la prouesse, dans une insatisfaction nue, une connaissance à peine entrevue, et une humilité questionneuse."

Attention ! Les commentaires doivent faire moins de 1000 caractères ! Sauvegardez avant l'envoi..."Ctrl A + Ctrl C" mon sauveur...!"
Posté par Oneiros à 20:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire