Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

01 juin 2004

Perspex Dome (2)

... Quoique peur ne soit pas le mot qui convienne.C'était plus une forme de mépris pour ne plus être capable de regarder en face sa propre vérité. A moins qu'à force de porter le masque, celui-ci ne se soit incrusté sur elle comme une seconde peau, qu'il ne l'ait fossilisée. Elle avait toujours eu sa propre traduction du suicide.En fait, c'était très simple.Les vivants, les pas suicidaires, les pas atteints, les "innoçents", les "vierges", se contentaient de rester au monde tout simplement parce qu'ils ne connaissaient rien... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 23:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juin 2004

Prendre son élan...

  Les yeux fermés, le dos bien à plat sur le tapis chinois, les pointes de pieds reposant sur le linteau de la cheminée...Respirer...Respirer... Soudain un homme ou une femme ouvre les bras au néant. Il quitte sa vie. Il disparaît. Il a désiré en finir, comme son voisin a désiré descendre au café du coin pour y rencontrer celle qu'il aime. Pendant qu'il relève son col parce qu'il pleut, l'autre se suicide parce qu'il pleut. J'entend la pluie sur les tuiles du toit. Mais j'ai fermé les yeux sur le tapis chinois et... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2004

Coup du sort

Je m'étais pourtant dit, cette nuit, avant de sombrer, que j'essaierai de "faire quelque chose demain".... On y est "demain".... réveillée par le son du marteau-piqueur ! Il est juste sous la baie de ma chambre/bureau/salon vidéo/salon de musique (tout regrouper au même endroit est typique de l'esprit de donjon). J'ai un énorme problème avec la pollution sonore....Déconcentration totale, humeur noire, migraine prévisible, fébrilité agaçée... bref... pas les meilleures conditions pour les bonnes résolutions prises... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 16:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2004

Funambule sur le fil

Je viens de me rendre compte qu'il m'arrivait assez souvent d'alterner une note noire avec une note plus lumineuse (ou plus futile). Je ne sais pas la part de volonté ou de simple ré-équilibrage automatique qu'il y a dans cette alternance.En fait, je ne sais même pas si ne s'y mêle pas, là encore, une grosse louche de culpabilité.Du style :" Rhââ zut ma fille ! Mais arrête un peu de plomber tes lignes avec tes plaies purulentes ! Tu pourrais pas faire un effort, tout de même ? Allez ! Force-toi un peu ! Secoue le joug ! Si t'es pas... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 00:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2004

Pour se faire du bien...

  Alors pour Sabrina,Pour la robe blanche à broderies noires qu'elle y porte et que je rêverais d'avoir,Pour l'affiche de "Breakfast at Tiffany's", le fourreau noir, les gants longs et le porte-cigarette interminable qui souligne encore l'insolence juvénile du sourire,Pour la Marian de Robin dans "La Rose et la Flèche" de Richard Lester avec Sean Connery,Pour l'élégance,Pour les vespas romains,Pour la douche tout habillé de Cary Grant sous ses yeux ébahis dans "Charade" de Stanley Donnen, film cultissime et ébouriffant... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 23:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2004

Corps et cris...

    "Les lobes du cerveau ne sont pas infinis, l'infini non plus, mais il dure ! Je connais un état de l'esprit, de la conscience, de l'être, et qu'il n'y a plus ni paroles ni lettres mais où l'on entre par les cris et les coups. Et ce ne sont plus des sons ou des sens qui sortent, plus des paroles, mais des CORPS !" Antonin Artaud
Posté par Oneiros à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2004

Envie de beauté brune

  A la Fête de la Rose, hier, on a baptisé une de ces fleurs du nom de Fanny Ardant.D'après ce que j'en sais, il semblerait aussi que cette même fleur ait été sacrée plus belle rose de France... Bizarrement, je m'attendais à ce qu'elle soit d'un rouge écarlate, sanglant... ardent, quoi ! Comme la bouche de la somptueuse en question.Et bien non ! Elle est d'un rose tendre très pâle, un rose de rêve, à peine ourlée d'une teinte plus soutenue, au coeur d'un blanc rosé... une perfection de délicatesse ! Je trouve ça rassurant... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2004

Perspex Dome (1)

Elle avait fait de l'inutile la trame de son existence.Comme un fil conducteur invisible.La principale difficulté était de n'en rien laisser sourdre à l'extérieur du dome de verre derrière lequel elle observait le monde disparaître, pan après pan.Toute son énergie, soit le peu qui en subsistait, était concentrée sur cette subtile partie de camouflage. Parfois, elle s'autorisait une forme de récréation, de pause.Plonger son regard dans le jade liquide du sphinx noir et or qui partageait sa réclusion. Y puiser un repos... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 12:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mai 2004

Un oeil magnifique...

J'aurais pas du aller faire un dernier tour sur les news....Ils y annoncent la mort de Jean-Philippe Charbonnier, immense photographe.Moins connu que Cartier-Bresson ou Doisneau mais un regard admirable sur le monde. Quelques traces de lui, au hasard...      
Posté par Oneiros à 23:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mai 2004

Tf1, Bouygues et les jolis avions...

On sait bien qu'il n'y a rien à attendre des infos de TF1/Bouygues ou d'un PPDA lançant officiellement le Juppéthon le plus ridicule de l'année, tendant les mouchoirs à un pov' ch'tit Juppé meurtri, lui parlant d'amour.... c'est tout juste si la pupute peinturlurée et moumouttée ne l'a pas pris dans ses bras ! Mais je viens de tomber sur ça en surfant via le rezo.net et je me dis qu'il serait dommage de ne pas faire passer l'information... Roissy : les petits riens de TF1 Et comme par hasard, ce soir, Claire "Pupute en... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 20:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]