Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

02 mai 2004

Sommeil sur la plaie, pareil à du sel

C'était exactement la photo.Mais ça n'étaient pas mes couleurs. L'océan avait des teintes lait à la menthe maculées de douteuses traînées livides lorsque le soleil se cachait.Rien de la pourpre espérée, rien de l'ébène rougeoyant, rien de la nappe irréelle de lumière qui baigne les derniers contreforts du Pays basque et le fait ressembler à une Valinor onirique, la terre bénie d'Aman ou trône Elbereth au haut du Taniquetil... Alors en guise de vengeance et pour gifler ces cieux qui n'étaient pas au rendez-vous, j'ai... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 03:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 avril 2004

Slaughtered star...

  The blackness, the darkness, forever... Dire adieu à ce rêve bafoué dans le soleil couchant. Plus de pas, plus de bruit, plus de mots. "Mild und leise"... Doux et léger, ce que le monde n'est pas. Se laisser frôler par une nuance, un reflet sur l'eau, un feu fugitif.C'est, en cet instant, l'eau et la lumière pétrifiées ensemble. Ma libération a des parfums de fin du monde. Des rochers foudroyés d'eau pourpre, entendre monter le chant d'Isolde... In dem wogenden Schwall, in dem tönenden Schall, in... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 02:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2004

Souffle coupé

Mal, mal, mal... Elles se sont données le mot, les deux garces, les deux camardes. Les deux douleurs. La réelle et la vraie. De concert comme pour mieux se moquer, pour mieux me déchirer. Je n'aurais pas du jouer au zebulon tout à l'heure.De toutes façons, ça ne sert à rien ce genre de parade préventive.Faire le clown en guise de diversion.Elle ne marche pas ma ligne Maginot. Elle ne marche jamais Baisser les volets. Se rouler en boule. Attendre qu'elles s'infiltrent, qu'elles me transpercent, qu'elles s'insinuent... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 18:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2004

Parlez-vous "l'elfik" ?

Comme ce n'est pas tout à fait le thème principal de la note de briographe  mais que son dernier paragraphe a tout de même fait "tilt", je préfère ne pas dévoyer les commentaires à son sujet par cette digression sur les langages "secrets"... Il n'a échappé à personne (malheureusement !) qu'un certain kiwi nous a infligé SA vision du Seigneur des Anneaux. Là-dessus, ce sont mis à fleurir comme primevères au printemps ou détritus en décharges sauvages, les fanas des elfes, de l'elfitude mal comprise et d'"Orlyyyyyyyyyyyyyyy,... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 12:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 avril 2004

Méthode Coué et Plan B

Zut ! Je viens d'être au bord de m'énerver.Un commentaire à la noix de qui ne sait rien mais tient quand même à le faire savoir et circuler...Rien de plus courant ni usuel mais je ne dois toujours pas être étanche à tout... Fuite...Je pars faire un tour sur le balcon et constater une fois de plus que la menthe poivrée pousse comme du chiendent. En même temps, je ne peux pas m'empêcher de pester contre moi-même."Mais bon sang ! Triple buse ! Quand est-ce que tu arriveras à ne plus être meurtrie ou ulcérée par la connerie humaine ?... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 21:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 avril 2004

Ma litanie de la peur

J'ai fait un rêve étrange cette nuit.Je devrais plutôt dire ce matin puisqu'il m'a réveillée et donc que j'arrive à m'en souvenir autrement que par bribes. Je me trouvais dans une sorte de pérystile fermé de toutes parts sauf, face à moi, entre deux colonnes noires luisantes, une porte qu'on devinait dans l'ombre, vaguement.Devant la porte, lové dans une multitude d'anneaux écaillés, un dragon, doré et rougeoyant, énorme et faussement placide. Il me regardait avec ses yeux félins, deux fentes d'obsidienne au sein d'un... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 12:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 avril 2004

Euthanasie : la leçon Humbert n'a pas suffi...

Cet après-midi, j'ai appris qu'une ancienne vague congénère de classe se mourrait dans un hôpital dans des conditions de souffrance épouvantable et qu'une partie pourtant proche de sa famille REFUSAIT d'aller la voir parce qu'elle avait émis le souhait d'en finir. Il semblerait que l'énonciation seule de ce voeu ait éteint toute vélléité de compassion, toute compréhension, tout amour, chez des gens qui se disent liés à un "dieu"...  tout d'amour. J'ai laissé se calmer la colère et puis j'ai repris "Fééries... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 23:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2004

Something I can never have...

Une grande pièce au plafond haut, éclairée de bougies couleur de miel, des voilages blancs que le vent soulève au hasard d'un souffle qu'on devine tiède.C'était il y a quelques années sur un MTV Unplugged consacré à Trent Reznor.J'ai la vidéo mais j'ai bien peur qu'elle ne passe pas pour toutes les connexions étant donné qu'elle est gourmande, même en streaming. Et c'était magique. Ecoutez-le en version originale... juste un click. P> I still recall the taste of your tearsEchoing your voice just like the ringing in my... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 23:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2004

Couches profondes en mouvement

je t'imprimeje te savoureje te rameje te précèdeje te vertigeet tu me recommencesje t'innerve te musiquete gamme te greffete mouvete lugete hanche te harpe te herse te larmete mire t'infuse te cytise te valvete balise te losange te pylone te spirale te corymbet'hirondelle te reptile t'anémone te pouliche te cigale te nageoirete calcaire te pulpe te golfe te disquete langue te lune te givrete chaise te table te lucarne te môlete meulete havre te cèdete rose te rouge te jaune te mauve te laine te lyre te guêpete troènete corollete... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2004

Valacirca, égarée dans le Sud...

Je me souviens des Léonides de 2002.C'était au mois de novembre, aux alentours du 18 ou du 19.La pluie d'étoiles filantes devait avoir deux pics. L'un autour de 22 ou 23 heures et le second, plus intense pour l'hémisphère Nord, vers 4 heures du matin.La première m'était de toutes façons interdite puisque, comme à l'accoutumée, je serai rivée à mon écran sur ICQ pour défaire le monde avec lui.Et de toutes façons, j'adorais l'idée de m'instaurer guetteur d'étoiles alors qu'il dormirait. Pouvoir les lui décrire le lendemain.Et puis... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 13:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]