Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

12 juillet 2004

Beautiful freaks

Quelle est la molécule, quelle est la monade essentielle qui brusquement déclenche les connexions, crée les synapses de l'intuition irréductible ? La première fois que je l'ai lu, j'ai eu la certitude absolue d'une rencontre unique.Je ne saurais pas exactement expliquer comment la vague de ce tsunami bien particulier a pris naissance, souterrainement.Autant que je m'en souvienne, la discussion devait être historico-géographique ou géo-politique ou politico-économique... Et tout de suite la sensation que je pouvais lire plus qu'il n'y... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 23:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2004

Cérémonie d'ouverture

Comme promis, je déclare ouvert le premier Festival mondial de Kotinos...Cinq jours de festivités.Cinq jours de chorégies.Pas un de moins, pas un de plus.Pas de roulement de tambours. Ça fait trop militaire.Pas de flashs et de haies de paparrazzi. On a toujours préféré l'ombre et les ténèbres à la lumière.Pas de tapis rouge. Ou alors rouge sang.Pas de marches. Hormis celle de Cirith Ungol. ... Ou comment tenter pitoyablement de faire de l'humour alors que je ressens une forme d'intimidation, de trac. Non pas que ça me gêne de parler... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]