Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

08 juillet 2004

Se passer de soi

J'ai un poids en moins sur le coeur et je perd de nouveau l'équilibre.J'ai un poids en moins, un poids qui ne m'oppresse plus d'angoisse et je me sens vide.J'ai un poids en moins qui m'a fait me coucher à 3 heures 1/2 du matin alors que j'étais debout depuis les 9 heures, un poids qui a chassé le cauchemar récurrent de toutes mes nuits pour, ô miracle, m'offrir ce rêve d'une douceur infinie.J'ai un poids en moins et, paradoxe ironique, voilà qu'il laisse un trou béant dans lequel peuvent s'engouffrer de nouveau les vents mauvais, les... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 20:14 - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 juillet 2004

Vol de nuit

Il dort comme une bûche.A tel point qu'on pourrait croire qu'il est mort. D'une immobilité, d'une rigidité de gisant.C'est à peine si on le voit respirer. Ça m'avait frappée les premières nuits que l'on avait passés côte-à-côte.Je dis bien côte-à-côte... c'était du camping sauvage dans l'appartement "Antre des ténèbres" d'une Maïa obscure, amie commune, nous étions quatre à sombrer sur des matelas épars dans son minuscule séjour parisien et on s'était vus pour la première fois la veille... pas franchement les conditions... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 14:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 juillet 2004

Maintenant, je vole...

    Je ne pourrais croire qu'à un Dieu qui saurait danser.J'ai appris à marcher ; depuis je me laisse courir.J'ai appris à voler, depuis lors je n'ai plus besoin qu'on me pousse pour changer de place.Maintenant je suis si léger, maintenant je vole…maintenant un Dieu danse en moi. Nietzsche      
Posté par Oneiros à 01:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]