Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

08 juillet 2004

Maintenant, je vole...

 

 

Je ne pourrais croire qu'à un Dieu qui saurait danser.
J'ai appris à marcher ; depuis je me laisse courir.
J'ai appris à voler, depuis lors je n'ai plus besoin qu'on me pousse pour changer de place.
Maintenant je suis si léger, maintenant je vole…maintenant un Dieu danse en moi.

Nietzsche

 

 

 

Attention ! Les commentaires doivent faire moins de 1000 caractères ! Sauvegardez avant l'envoi..."Ctrl A + Ctrl C" mon sauveur...!"
Posté par Oneiros à 01:08 - Danse - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Bise aérienne dans une nuit orageuse.
    Posté par ulysses, 08 juillet 2004 à 02:27
  • Je sais...

    J'attend aussi.
    Avec toi.
    C'est dérisoire mais comme on l'est tous, ça ne changera peut-être pas grand chose à la face du monde mais, à l'heure qu'il est, on s'en fout de changer la face du monde...
    En plus, pour être opérationnelle et utile au cas où, j'ai même pas craqué !
    Et demain non plus ! Juré !
    Bises
    Posté par Oneiros Thanatos, 08 juillet 2004 à 02:33
  • yeeeepeeeeeee (me dit l'écho)

    Merci de ta sobriété pour ce soir, ce cadeau me va droit au coeur et ne fait que parfaitement refléter l'intégrité que je te soupçonne.
    Ce soir, c'est resto, et demain... le grand départ.
    la suite dans l'e-mail.
    Posté par ulysses, 08 juillet 2004 à 18:25

Poster un commentaire