Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

24 juin 2004

Comment n'y avais-je pas pensé ?

... m'enfin ? Il suffisait d'aller faire un tour chez Didier Kala et Brave Patrie !

Vous en voulez du billet effet "Eléphants roses" ? Suffit de demander...

Nicolas Sarkozy à l'assaut des mauvaises manières
Didier Kala
vendredi 7 mai 2004


A l'initiative de Nicolas Sarkozy, le gouvernement a promulgué ce mercredi un décret qui devrait enfin remédier aux carences éducatives dont semble souffrir une proportion croissante de Bravepatriotes. Un protocole très strict régira désormais les apparitions publiques du ministre d'Etat, et des peines graduées seront appliquées aux contrevenants.

Le vase a débordé en fin de semaine dernière lors d'une visite à Soissons du ministre de l'Economie, des Finances et du Coup de Matraque Fiscal. Alors qu'il inspectait la perception des impôts de la sous-préfecture de l'Aisne, Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois été violemment pris à partie par la foule. Se croyant caché derrière l'épaule de sa mère, un individu âgé de six mois a en effet tiré la langue au ministre, qui l'a d'abord poliment enjoint à présenter ses excuses : "Fais gaffe, fais bien gaffe à toi, j't'ai vu.".
Las - loin de faire amende honorable, le sauvageon a ajouté l'insulte à l'injure en faisant un petit renvoi de Blédina. Il n'en fallait pas plus à un homme exténué par une dévotion intégrale à l'Etat pour exprimer son juste courroux et s'emparer d'un flashball avant de tirer quatorze balles de caoutchouc dans le visage du délinquant.

Face à de tels accès d'incivisme, dont est fréquemment l'objet Nicolas Sarkozy, le gouvernement a décidé d'enfin frapper du poing sur la table, ou plutôt de "rentrer les volets et de faire un looping", pour employer la terminologie adoptée par Jean-Pierre Raffarin.
Un décret publié cette semaine propose en effet d'encadrer de règles strictes les apparitions publiques du chef de cabine, en respectant un protocole détaillé.
Pour le pilote gouvernemental, "il ne s'agit que d'un code de conduite empreint de bon sens et de savoir-vivre. C'est la même chose que de ne pas aller aux toilettes en phase d'atterrissage - c'est tout bête, mais les gens ont malheureusement besoin qu'on le leur répète, sinon ils salissent tout."

Afin d'éviter toute contraction intempestive des doigts ou du coude, les Français seront par exemple invités à garder les mains dans leurs poches lors du passage du cortège ministériel ou lors d'une intervention du ministre lui-même. Ils auront toutefois le droit de les en sortir lorsqu'il sera de bon ton d'applaudir l'un de ses bons mots ou une mignardise fiscale.
On reconnaîtra aisément dans ces recommandations le principe de prévention dans lequel l'ancien ministre de l'Intérieur a toujours tenu à inscrire son action.
Les contrevenants seront cependant punis, avec sévérité, certes, mais toujours avec justice. Et quoi de plus juste dans la période troublée que nous vivons que de réhabiliter en guise de repère moral l'inaltérable base de nos valeurs chrétiennes éternelles, c'est à dire la loi du Talion ?
Les inconscients qui s'entêteront à manquer de respect à cet homme sensible se verront ainsi punis par là où ils ont pêché. Qu'on ose faire un doigt à M. Sarkozy, et celui-ci sera coupé. (Le doigt, bien entendu, pas M. Sarkozy). Un bras d'honneur ? Ce sera le bras, etc.

Voilà qui devrait rapidement dissuader les bravaches jeunistes rebelles à toute autorité d'assaillir de gestes obscènes l'homme qui œuvre jour et nuit à redresser la France et surtout, Dieu nous garde, de lui montrer leurs fesses.

Post-scriptum : Ce décret a été mis en application ce matin, à Clermont-Ferrand. Gageons qu'un intermittent du spectacle trouvera moins facile de faire des bras d'honneur à M. Sarkozy maintenant qu'il ressemble à la Vénus de Milo, muwhahahahaha !

Source : Nicolas Sarkozy à l'assaut des mauvaises manières

Bon... ce n'est pas normal du tout... il fait gris sombre, je suis levée depuis 3 heures après une nuit sans sommeil et je n'ai pas encore eu envie de me jetter par la fenêtre... ça a peut-être un vague rapport avec le fait qu'au deuxième étage, je risque à peine un plâtre disgracieux... ou alors j'ai mis trop de piment d'Espelette dans le café... ou alors c'est parce que sur sa webcam j'ai son ciel bleu pur et un soleil rayonnant... ou alors c'est pas moi.

Attention ! Les commentaires doivent faire moins de 1000 caractères ! Sauvegardez avant l'envoi..."Ctrl A + Ctrl C" mon sauveur...!"
Posté par Oneiros à 13:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Bah pourtant...

    ...ma Môman et mon Pôpa ils m'ont toujours appris qu'il ne fallait pas garder les mains dans ses poches, que c'est pas poli !!!

    Comme quoi, à chaque oeil son côté de la poutre. Ou de la paille. Enfin tu vois ce que je veux dire
    Posté par Anne, 24 juin 2004 à 15:40

Poster un commentaire