Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

12 juin 2004

Demain

"Parachutes" de ColdPlay au réveil avec un café dans lequel flotte un bâton de cannelle (si, si.... c'est très bon !).
Reflets d'or moiré dans le voile d'organza couleur prune que le souffle du dehors soulève de temps en temps.
Joey II qui se prélasse avec des airs de duchesse sur un carrelage enfin revenu à température féline, c'est-à dire confortable pour une boule de poils qui cherche la fraîcheur.
Volets à demi-baissés pour garder cette lumière tamisée si douce, seule qu'agréent mes yeux fatigués par les heures d'ordinateur.

Dehors, le monde s'écoule avec fracas mais sans fureur ni mystère.
Demain, ça votera pour le futur d'un continent et TF1 passera un match de foot.
Demain, je devrai me discipliner et plonger corps et biens dans l'HTML et les feuilles de styles. Sans envie, sans plaisir : la pire des configurations possibles.

Demain, je devrai absolument empêcher mon esprit de dériver, s'envoler par-dessus les prés, se poser sur les rives du lac chanté par Lamartine, s'y rafraîchir, y baigner ses pensées endolories, y reposer sa fébrilité sans perdre l'intensité.
Demain.
Demain ?
Mais pourquoi est-ce que ce mot me laisse toujours un goût d'obscénité dans la bouche ?

Attention ! Les commentaires doivent faire moins de 1000 caractères ! Sauvegardez avant l'envoi..."Ctrl A + Ctrl C" mon sauveur...!"
Posté par Oneiros à 12:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire