Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

11 juin 2004

Mon Prozac me cite !

Mon Prozac, c'est l'indispensable davduf.net ...
Mais si ! Je vous en ai déjà touché un mot ...

Or, suite à une note étonnament légère de ma part qui battait le rappel de la France des Catacombes pour faire un triomphe au premier single monomaniaque kolkhosien (voir l'objet du délit), je constate dans les stats de mon ancien blog que des visiteurs ont comme URL référante le site de davduf...
Gasp ! Mais koikèsse ?
Je vais y voir.... et je me retrouve en tête de gondole des liens cités au sujet du fameux Le Ballu.... que si vous dansez pas dessus tout l'été, c'est que vous êtes fan de TF1 ou de macarena...

Je ne sais pas comment ils ont fait pour me trouver au milieu des dizaines ou centaines de milliers de blogs sur la Toile mais je félicite la maman de leur moteur de recherche : beau bestiau !

A part ça, ils nous ont quand même sorti la deuxième version (donc la 1 puisque la première se prénommait poétiquement "zéro"...).
Je vais être désagréable.... j'aime pas le reggae ! Je crois même que c'est la seule musique (avec la daube commerciale classique, bien sûr) qui me fait fuir au bout de deux morceaux.
Le seul truc que j'ai jamais été capable d'écouter, c'est Exodus de Marley.... et encore ! Au final, je dormais !
Mais là.... ça me fait rire... quoique je devrais me méfier parce que je connais autre chose qui me fait d'abord rire puis dormir et voir des éléphants roses...

Donc, the brand new version de Ze Ballu, c'est ...
Recommandations d'usage : se lance tout seul.... coupez le son si vous êtes au boulot...

Quant à moi, si je pouvais abuser, je suggérerais assez rapidement une version Indus Rock à la Trent Reznor... Allez.... please !!!!

Attention ! Les commentaires doivent faire moins de 1000 caractères ! Sauvegardez avant l'envoi..."Ctrl A + Ctrl C" mon sauveur...!"
Posté par Oneiros à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire