Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

08 juin 2004

India song...

J'ai mis longtemps à le retrouver dans l'Himalaya de CDs que j'ai et que je n'ai toujours pas classés par ordre alphabétique... ce qui explique le "longtemps".

Cette chanson-là, je me souviens l'avoir dansée seule dans mon séjour un jour de pluie, les yeux fermés, en me balançant le plus lentement possible sur le carrelage froid. En boucle.

Elle tombe très bien, là...
Refermer les bras autour de mon buste pour que les bribes de coeur ne tombent pas en éclats sur le sol.
Refermer la page.
Refermer la fenêtre sur les autres, leur mesquinerie puérile et leur inconstance récurrente.
Revenir aux fondamentaux.

Elle me sera suffisante pour tout bagage.

India Song
(écoute en cliquant sur le titre)

Chanson,
Toi qui ne veux rien dire
Toi qui me parles d'elle
Et toi qui me dis tout
Ô toi,
Que nous dansions ensemble
Toi qui me parlais d'elle
D'elle qui te chantait
Toi qui me parles d'elle
De son nom oublié
De son corps, de mon corps
De cet amour-là
De cet amour mort
Chanson,
De ma terre lointaine
Toi qui parleras d'elle
Maintenant disparue
Toi qui me parles d'elle
De son corps effacé
De ses nuits, de nos nuits
De ce désir-là
De ce désir mort
Chanson,
Toi qui ne veux rien dire
Toi qui me parles d'elle
Et toi qui me dis tout
Et toi qui me dis tout

Jeanne Moreau - "Chansons"

Attention ! Les commentaires doivent faire moins de 1000 caractères ! Sauvegardez avant l'envoi..."Ctrl A + Ctrl C" mon sauveur...!"
Posté par Oneiros à 20:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire