Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

06 juin 2004

Des argentins, des cerises et des oeillets...

    D-Day's end... Deux argentins en larmes pour des raisons diamétralement opposées.N'empêche qu'ils ont eu le bon goût de faire durer le plaisir car après les deux premiers sets fantomatiques, je redoutais le pire si, le match se terminant trop tôt, je m'étais retrouvée dans le piège du tête-à-tête larmoyant... Une quinzaine de cerises, tièdes parce que restées trop longtemps sur la table de la cuisine. Tant mieux, elles n'en étaient que plus parfumées. Et puis, c'étaient les premières.... les meilleures ! ... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 23:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2004

J'aurais du lui acheter un parfum...

... au lieu de ça, j'ai opté pour une suspension gigantesque, une floraison bleue sur un feuillage vert sombre. Pourtant, j'aurais préféré lui offrir un parfum mais je ne supporte plus qu'elle me rétorque, lors de ce genre de cadeau, "Oh ma chérie ! Comme c'est gentil... mais tu sais, il ne fallait pas... je n'en profiterai plus longtemps !" et qu'elle enchaîne avec le traditionnel petit voyage dans sa chambre, ouverture de son armoire avec un air de comploteuse, extirpage d'une énième petite boîte de sous ses... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]