Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

01 juin 2004

Prendre son élan...

 

Le vol - Johann Fournier - Ether Elegia

Les yeux fermés, le dos bien à plat sur le tapis chinois, les pointes de pieds reposant sur le linteau de la cheminée...
Respirer...
Respirer...

Soudain un homme ou une femme ouvre les bras au néant. Il quitte sa vie. Il disparaît. Il a désiré en finir, comme son voisin a désiré descendre au café du coin pour y rencontrer celle qu'il aime. Pendant qu'il relève son col parce qu'il pleut, l'autre se suicide parce qu'il pleut.

J'entend la pluie sur les tuiles du toit. Mais j'ai fermé les yeux sur le tapis chinois et je respire, lentement. Très lentement.

Attention ! Les commentaires doivent faire moins de 1000 caractères ! Sauvegardez avant l'envoi..."Ctrl A + Ctrl C" mon sauveur...!"
Posté par Oneiros à 18:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire