Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

31 mai 2004

Corps et cris...

 

Folie - Johann Fournier - Ether Elegia

 

"Les lobes du cerveau ne sont pas infinis, l'infini non plus, mais il dure !
Je connais un état de l'esprit, de la conscience, de l'être, et qu'il n'y a plus ni paroles ni lettres mais où l'on entre par les cris et les coups.
Et ce ne sont plus des sons ou des sens qui sortent, plus des paroles, mais des CORPS !"

Antonin Artaud

Attention ! Les commentaires doivent faire moins de 1000 caractères ! Sauvegardez avant l'envoi..."Ctrl A + Ctrl C" mon sauveur...!"
Posté par Oneiros à 18:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire