Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

28 mai 2004

Carmel

Association d'idées en rapport avec le silence... c'est comme pour les liens qu'on trouve sur les blogs ou les sites, parfois, ça mène dans toutes les directions... même les plus biscornues !

N'étant ni croyante ni dotée d'une quelconque connaissance sur la question religieuse, il se peut que je me trompe quant à la terminologie ou aux définitions qui suivent mais ça n'est pas trop grave.

Si je ne m'égare pas, il y a en gros deux sortes de religieuses, les cloîtrées contemplatives, enfermées, consacrées à la prière et les religieuses en contact avec le monde... en très gros, hein !

Jusqu'à présent, j'ai toujours eu un peu de mal à comprendre le choix des premières. Cette vie qui m'apparaissait "inutile", cet enfermement et ce refus de tout contact avec la vie séculière ou laïque, le refus également de toute distraction ou activité qui les détournerait de l'axe de leur vie, la prière en leur dieu, la méditation.

Et puis finalement, je me demande si c'est bien un choix.

Autant je vois une forme de vocation dans le destin de religieuses qui se consacrent au service d'un dieu au travers du service aux autres.
Autant je me demande si on peut réellement parler de "vocation" dans le cas des Carmélites, par exemple.
Est-ce que ce n'est pas plutôt de l'ordre de la pulsion irrépressible,  de leur tempérament ?
En fait, est-ce qu'elles ont vraiment le choix (ou fait un choix) et pas plutôt suivi la pente de leur nature parce qu'à un moment donné, elles se sont senties incapables d'agir autrement ?

Y a-t'il réellement "sacrifice" admirable quand on suit la course de sa passion plutôt que de la contraindre ?

Tout à coup, elles me semblent beaucoup moins "deshumanisées"...

Attention ! Les commentaires doivent faire moins de 1000 caractères ! Sauvegardez avant l'envoi..."Ctrl A + Ctrl C" mon sauveur...!"
Posté par Oneiros à 13:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire