Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

23 mai 2004

Sarcasme de mon démon...

    ... ou tout est bon pour se trouver des excuses...   Toujours pas avancé. Toujours pas démarré. J'ai l'impression que si j'ouvre Dreamweaver ou Photoshop, je vais faire une crise de tétanie, ou me payer une crise cardiaque, ou une crise d'épilepsie, ou de malaria ou de n'importe quoi... que je vais faire une chute de 500 mètres dans une pente à 45%, hérissée de shistes coupants comme des lames de rasoirs, qu'un tsunami millénaire va m'engloutir après avoir traversé tout l'Atlantique, que des serpents à... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 22:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mai 2004

Pitoyable tentative d'autodérision...

 
Posté par Oneiros à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2004

Paralysie

Voilà plus de 15 jours que j'ai un travail à faire.Plus d'un mois que je me suis engagée à le faire. Moralement.Et j'en suis incapable.Pas incapable de le faire mais incapable de faire autre chose que de ne rien faire, justement. Ne plus bouger un cil. Ne plus agir. Ne plus exister. Ça n'est pas de la paresse ou de la fatigue.C'est un sentiment d'obscénité totale à entamer quelque chose qui ne soit pas tourné vers lui, à m'engager dans une démarche qui puisse m'apporter quelque chose ou être constructive et donc projettée vers un... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2004

Donne toujours plus que tu ne peux reprendre...

  ... et oublie. "L'intensité est silencieuse.Son image ne l'est pas.J'aime qui m'éblouie puis accentue l'obscur à l'intérieur de moi." René Char
Posté par Oneiros à 03:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]