Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

22 mai 2004

They dance alone...

Peu d'entre nous quittent cette vie en dansant.
Car c'est la vie qui nous fait danser, la mort ne fait ni danser ni chanter.
On ne danse pas la mort, on danse pour les morts, envers et contre eux.
Tout près d'eux comme ces femmes devant le Parlement chilien.
On danse toujours seul avec la mort.
La mort est une partenaire absente qui vient planter son épingle dans le coeur des vivants.

Chaque suicide est une vie pleine de trous.

 

Edit : Tiens ! Du 16 Horse Power..... ça dirait à quelqu'un ? Je suis dessus et il n'est pas dit que je ne fasse pas partager....

Attention ! Les commentaires doivent faire moins de 1000 caractères ! Sauvegardez avant l'envoi..."Ctrl A + Ctrl C" mon sauveur...!"
Posté par Oneiros à 02:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire