Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

19 mai 2004

L'Arc du Lynx

  (Cliquez pour agrandir)L'Arc du Lynx   Voilà... Ma Valacirca rêvée, plantée sur sa nuit.Une Valacirca symboliquement inversée, signe non pas de la chute mais de l'éblouissement et de l'ascension... sans allusion à la date, ce qui serait de mauvais goût en pays calviniste ! Qu'elle veille sur toi, mon âme.
Posté par Oneiros à 23:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

19 mai 2004

I'll watch you go down

Voir quelqu'un qu'on appréciait se vautrer dans la complaisance...Être le témoin impuissant du double-discours : les critiques acerbes et définitives en privé et le caressage dans le sens du poil en public...Avoir envie de hurler devant l'hypocrisie d'une amie que l'on n'imaginait pas si fausse...Avoir envie de se punir pour ne pas s'en être rendu compte avant...Ne pas se résoudre à ne plus croire son instinct...Résister au désir de faire voler en éclat ce grand cirque de Tartuffes parce qu'on sait bien que ça ne servira à... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 16:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mai 2004

Le cri

"Le Cri, d'Edvard Munch, ne laisse à la toile aucun espace de silence ; il se cogne contre les bords, chassant les ombres fugitives de traces humaines. Le cri se cogne et absorbe dans son echo toute empreinte de vie. Cri-révolte, cri-peur, cri-jouissance, cri-suicide, au bord d'un gouffre, limité encore par la barrière d'un pont. Le cri déborde déjà de la barrière comme s'il devançait le corps, "pro-jet" du corps. Hurler à la lune ou à la mort. La décharge du cri imprime toute la toile. Pas un espace n'ouvre sur le vide. Le corps... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 14:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]