Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

14 mai 2004

Sophistication de l'abîme

Pour un crime parfait, il faut un alibi parfait.Tous les assassins savent ça.Peu y parviennent. Même Hitchcock s'y est cassé les dents. Ou alors, il faut que l'alibi vienne à vous. Le laisser s'approcher, vous tourner autour, faire semblant de ne pas voir ses manoeuvres d'encerclement.Lui laisser croire qu'il a la main alors que vous l'avez éventé depuis longtemps.Faire comme si de rien n'était puisque c'est le rien qui est devenu votre abri inaccessible, justement. Marionettiser la bête  à son insu pour lui faire croire... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 22:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2004

Tour Sombre

"Si tu ne libères rien de toi pour retenir plus certainement l'angoisse car sans l'angoisse tu n'es qu'élémentaire, ni ne corriges pour rendre unique, tu pourriras vivant."
Posté par Oneiros à 17:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2004

Mon cauchemar, amant nocturne

Eclair blafard.Sang écarlate sur le cuir noir.Cette fois-ci, la lame s'est enfoncée plus profondemment qu'à l'accoutumée. Nausée après un précipité de souffrances. Respires-tu ? Je ne suis plus qu'un amas de cellules terrorisées.
Posté par Oneiros à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2004

L'ange qui veillera sur ma nuit...

Sylvie Guillem et Laurent Hilaire dans "Manon"(nota : si vous ne voyez pas l'image, soyez assez gentils pour me le signaler que je l'enregistre au lieu de faire un lien... merci !)   "Du bonheur qui n'est que de l'anxiété différée.Du bonheur bleuté, d'une insubordination admirable, qui s'élance du plaisir, pulvérise le présent et toutes ses instances." René Char - Fureur et Mystère - Feuillets d'Hypnos
Posté par Oneiros à 00:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]