Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

14 mai 2004

Mon cauchemar, amant nocturne

Eclair blafard.
Sang écarlate sur le cuir noir.
Cette fois-ci, la lame s'est enfoncée plus profondemment qu'à l'accoutumée.

Nausée après un précipité de souffrances. Respires-tu ?

Je ne suis plus qu'un amas de cellules terrorisées.

Attention ! Les commentaires doivent faire moins de 1000 caractères ! Sauvegardez avant l'envoi..."Ctrl A + Ctrl C" mon sauveur...!"
Posté par Oneiros à 10:58 - Agapè - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire