Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

30 avril 2004

Slaughtered star...

 

The blackness, the darkness, forever...

Dire adieu à ce rêve bafoué dans le soleil couchant.
Plus de pas, plus de bruit, plus de mots.

"Mild und leise"... Doux et léger, ce que le monde n'est pas.

Se laisser frôler par une nuance, un reflet sur l'eau, un feu fugitif.
C'est, en cet instant, l'eau et la lumière pétrifiées ensemble. 
Ma libération a des parfums de fin du monde.
Des rochers foudroyés d'eau pourpre, entendre monter le chant d'Isolde...

In dem wogenden Schwall,
in dem tönenden Schall,
in des Welt-Atems
wehendem All ---
ertrinken,
versinken ---
unbewußt ---
höchste Lust !

Quitter la respiration du monde.

Attention ! Les commentaires doivent faire moins de 1000 caractères ! Sauvegardez avant l'envoi..."Ctrl A + Ctrl C" mon sauveur...!"
Posté par Oneiros à 02:37 - Agapè - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire