Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

24 avril 2004

... höchste Lust !

Afin de convaincre certains de ne plus croire Nietzsche quand ce dernier prétend que "Wagner flatte ce qu'il y a de plus vil en l'homme".... Le Liebestod final de "Tristan et Isolde", littéralement "la mort d'amour". Si ce n'est pas l'extase de l'âme, qu'est-ce que c'est ?(Ma version préférée, la plus déchirante, celle de Furtwängler/Flagstad... donc c'est du vieux !) Je suis désolée, je n'ai pas trouvé la traduction française, donc je colle la traduction anglaise en espérant que ça pourra aider à la compréhension... Mode... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]