Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

22 avril 2004

Si la vie pouvait n'être que du sommeil désappointé...

Tout à l'heure, le coeur dans un étau, comme ça me prend souvent, à l'improviste, et sans avoir jamais trouvé la parade pour juguler la crise à ses prémices, je reprend Char en espérant y trouver un apaisement à défaut d'une solution. Et je tombe sur ça :"Tu es dans ton essence constamment poète, constamment au zénith de ton amour, constamment avide de vérité et de justice.C'est sans doute un mal nécessaire que tu ne puisses l'être assidumment dans ta conscience." Lumière ! C'est peut-être ça l'explication.Si je transpose ces lignes... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2004

Tcherkassov rules !!!!

Aux grands maux les grands remèdes...Cure d'Eisenstein, ce soir ! Alexandre Nevski... Mmmmhhh.... Avouez qu'il a une belle tête le Nikolaï, non ? Quand je pense aux montagnes d'effets spéciaux, de SFX, de CGI qui sont employées au cinéma pour susciter l'impression de puissance ou la terreur et que je reste toujours aussi bouche-bée devant la charge des chevaliers teutoniques sur ce sacré lac gelé, alors que les orcs et les Nazguls de P. "Kiwi en short" Jackson m'ont faite pouffer de rire, je me dis qu'il y a quelque chose... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]