Kotinos Ghost

... ou les fragments d'Oneiros Thanatos

"Je crois à s'arracher le coeur comme on dégoupille une grenade"

18 avril 2004

Deux coeurs d'or scintillant aux oreilles...

Ce soir, à minuit, 1ère partie des "Enfants du Paradis" de Carné-Prévert... Je l'ai en cassette VHS, en DVD... et je sais déjà que je serai collée devant, hypnotisée par Frédéric, Lacenaire, Garance et Baptiste. Parce que c'est notre film préféré.Parce que je lui avais offert le merveilleux livre du scenario original dont vous avez ici la couverture.Parce qu'on ne peut pas résister à la beauté. Correction !Parce qu'il ne faut pas résister à la beauté...   "Les fous ! Me laisser seul avec moi-même, eux qui me... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2004

Spirale descendante

Even Deeper i woke up todayto find myself in the other placewith a trail of my footprintsfrom where i ran awayit seems anything i've heardjust might be trueand you know me(well you think you do)sometimes i hate everything-yet i wish i felt somethingdo you know how far this has gone ?just how damaged have i become ?when i think i can overcomeit runs even deeperand in a dream i'm a different mewith a perfect youwe fit perfectlyand for once in my life i feel complete-and i still want to ruin itafraid to lookas clear as daythis plan... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 22:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2004

Ses mots comme des lianes de volubilis...

Je m'en doutais.... Goût amer dans la bouche que nulle eau n'arrive à effacer. Contre-coup ou récompense pour le saut dans le vide qui précédait... Et comme j'ai décidé de ne plus plonger dans les vapeurs alcoolisées du rosé frais ou du Jurançon doux au moindre signe de tempête qui se lève dans mon crâne, pas plus que dans les pilules du bonheur abrutissant, mes Treets de la mort qui tue pour de vrai, j'aurai du mal à trouver mon père Hypnos si je ne panse pas cette plaie-là de l'onguent suave du souvenir heureux. Je me souviens... [Lire la suite]
Posté par Oneiros à 03:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]